Il se fait facilement piéger par un appareil pour tester son souffle.

L’histoire se déroule dans un train en Angleterre ou une bande de joyeux lurons ont décidé de piéger un de leurs amis avec un simple testeur de souffle.

Pour donner l’exemple et faire comprendre le mécanisme de fonctionnement, un complice montre comment marche cet appareil en soufflant dedans.

Ce dernier, un peu tricheur, bloque un petit orifice avec son doigt de manière discrète. Lorsque la « victime » l’utilise à son tour, elle ne bloque pas ce petit orifice et souffle de toutes ses forces sur les conseils de ses amis.

 

Il se prend, le pauvre, alors un bon gros jet de farine en pleine figure. Cette vieille blague du moulin à farine fonctionne apparemment encore plutôt bien, pour le plus grand plaisir des autres passagers du train.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap