Le génie, le pont et les femmes

Un type est en train de marcher le long de la Seine et il trébuche sur une vieille lampe. Il la ramasse, la frotte et un génie en sort. Le génie qui n’a pas l’air ravi, dit :

– OK, OK. Tes content ? Tu m’as libéré de la lampe et patati et patata. C’est la quatrième fois ce mois-ci et je commence en avoir ras le bol !!! Alors tu peux oublier les trois voeux habituels car je ne t’en accorde qu’un !

Le type s’assoit et pense longuement… Au bout d’un moment, il se décide et demande :

– J’ai toujours rêvé d’un voyage à Tahiti, mais j’ai peur de l’avion et j’ai le mal de mer. Pouvez-vous me construire un pont jusqu’à Tahiti pour que je puisse m’y rendre en voiture ?

Le génie ne dit rien pendant quelques secondes, puis éclate de rire :

– C’est impossible ! Pense à ce qu’il faut utiliser pour soutenir un tel pont, pense au béton qu’il faudra faire couler, aux tonnes d’acier… Non, demande-moi autre chose, c’est trop compliqué !

Le type se remet à réfléchir. Au bout de quelques minutes, il trouve autre chose :

– Je n’ai jamais réussi à rester plus de 6 mois avec la même femme.. A chaque fois, elles me reprochent de ne pas m’intéresser à elles, de ne pas les écouter, d’être indifférent, insensible… Alors je désire… comprendre les femmes… savoir ce qu’elles ressentent et ce qu’elles pensent lorsqu’elles sont silencieuses… savoir pourquoi elles pleurent, ce qu’elles veulent vraiment dire lorsqu’elles disent non… pouvoir les rendre heureuses…

Sur ce, le génie rétorque :

– Le pont, tu le veux avec 2 ou 4 voies ?

Share via
Copy link
Powered by Social Snap