Le combat de coq Franco-Belge

Une descente de police a eu lieu au début du mois dans l’arrière-cour d’un café d’une petite ville à la frontière Franco-Belge. Cette intervention en flagrant délit a eu lieu un dimanche matin alors que se déroulait un combat de coqs.

Outre que ce type de combat est illégal, il est le prétexte à de nombreux paris. Une enquête très sérieuse confiée au parquet de Lille a déterminé que trois groupes distincts étaient impliqués dans ces paris autour du gallodrome : tout d’abord des Retraités des mines, des Belges, et enfin la mafia.

Le commissaire de police qui a mené l’enquête a expliqué au procureur :
« J’ai compris que les retraités de la maison de retraite d’à côté étaient dans le coup quand j’en ai vu un amener un canard dans l’arène. J’ai su que les Belges étaient là aussi quand j’en ai vu qui pariaient sur le canard… Et j’ai compris que la mafia chapeautait le tout quand le canard a été déclaré vainqueur ! »

Share via
Copy link
Powered by Social Snap